«Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu»: trois membres de l’équipe de tournage meurent dans un accident de voiture

Trois machistes, membres de l’équipe de production de la troisième partie du film à succès « Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ? », sont passés de vie à trépas ce vendredi 23 avril dans un accident de la route. Le drame s’est produit à Pouant, sur la D65 dans le nord de la Vienne. Le tournage a été suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Une collision mortelle qui a endeuillé toute l’équipe de tournage de cette célèbre comédie du réalisateur français, Philippe de Chauveron. Selon les informations recueillies par Le Parisien, de source proche du dossier, les victimes sont trois machinistes âgés de 19, 47 et 49 ans.

Ils ont été recrutés par l’équipe de production du film pour un tournage de quatre jours à Châtellerault, dans la Vienne. Ils étaient dans un premier véhicule comportant quatre passagers. Le quatrième technicien, dans un état critique, a été transporté d’urgence à l’hôpital de Poitiers, a publié Sudinfo.

Le conducteur du second véhicule « est dans un état moins grave mais la personne a aussi été hospitalisée », a notifié la gendarmerie de Châtellerault. 

Un terrible accident

Dans la nuit du vendredi 24 avril 2021, aux environs de 21h, deux véhicules se sont percutées sur la D65, à la frontière avec l’Indre-et-Loire. Un choc violent qui a détruit les deux voitures. D’après Le Parisien, « le conducteur a tenté d’effectuer une manœuvre de dépassement d’un autre véhicule et a percuté la voiture des machinistes qui arrivait en face. Six véhicules de pompiers, deux du Smur et un hélicoptère ont été déployés».

Le maire de Pouant, Jacques Proust, a précisé sur France Bleu que le lieu du drame était accidentogène. « Il y a déjà eu des précédents ici, il y a des panneaux « Cédez-le-passage », mais peut-être qu’il faut mettre des « Stop », j’ai rendez-vous avec le département lundi, on en parlera », a-t-il rassuré. « La première voiture n’a pas touché la terre et a volé dans le champ », et le second véhicule « a été arrêté » par un poteau téléphonique, a-t-il détaillé.

Deux des occupants sont morts sur le champ. La troisième victime a été immobilisée dans le véhicule accidenté. Il a fallu la faire sortir pour un massage cardiaque mais elle n’a pas survécu.

Le tournage du film a débuté le vendredi de la tragédie. La mairie de la ville de Châtellerault, qui l’a accueilli, a annoncé sa suspension au matin de ce samedi 24 avril.  

De quoi parle le film

« Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » narre l’histoire de Claude et Marie Verneuil. Deux Français issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale. Relativement conservateurs, ils se sont forcés à faire preuve d’ouverture d’esprit.

« Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman; leur seconde, un juif; et leur troisième, un Chinois. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui vient de rencontrer un bon catholique ». Le film a fait sa première sortie en 2014, et la deuxième en 2019.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus