Incendie dans un hôpital en Irak: le ministre de la santé suspendu

Le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi, a annoncé ce dimanche, la suspension du ministre de la santé de ses fonctions, précisant qu’il sera interrogé, suite à l’incendie qui s’est déclenché dans un hôpital à Bagdad et qui a fait au mois 85 morts et une centaine de blessés.

Le ministre de la Santé, aux abonnés absents plus de douze heures après le drame, a été suspendu, a annoncé le Premier ministre Moustafa al-Kazimi et il sera interrogé. Le gouverneur de Bagdad et le responsable local de la santé publique seront également interrogés.

A lire aussi: Irak : un incendie dans un hôpital de Bagdad fait au moins 82 morts

L’ampleur de l’incendie qui a dévasté l’hôpital Ibn al-Khatib, à Bagdad, où sont soignés des patients graves malades du Covid-19, a provoqué la colère des irakiens et un appel à la démission du ministre de la santé avec hashtag « Démission du ministre de la Santé » sur Twitter, est devenu viral en Irak.

Selon le ministère de l’intérieur, la cause de l’incendie serait liée à des bouteilles d’oxygène « stockées sans respect des conditions de sécurité ». Au moins 82 patients sont à déplorer et plus de 110 blessés ont été enregistrés, a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus