L’armée du Nigéria inflige une lourde défaite à Boko Haram

Les force armées du Nigéria ne se reposent plus et n’en donnent pas non plus aux insurgés de Boko Haram. Plus d’une centaines de combattants de la secte islamiste a été abattue dans le cadre d’une opération subsidiaire en cours dans le théâtre d’opérations du nord-est nommé Opération Kantana Jimlan.

Selon les médias locaux citant le coordinateur des opérations des médias de la défense, le général de division John Enenche, 134 combattants de Boko Haram sont morts dans des combats avec les forces militaires nigérianes. L’opération Kantana Jimlan fait partie de la phase concluante de l’opération Lafiya Dole initiée pour en venir à bout du terrorisme dans le nord du Nigéria.

«L’opération qui est menée et préparatoire à l’acheminement final des criminels BHT / ISWAP par les troupes de l’opération Lafiya Dole et coordonnée par le chef d’état-major de l’armée, le lieutenant-général Tukur Yusuf Buratai, s’est intensifiée sur divers fronts, en particulier dans le triangle de Tombouctou », a indiqué le général Enenche.

Le porte-parole de l’armée a ajouté que « cela laisse les éléments criminels et leurs dirigeants dans un désarroi complet et pose ainsi les conditions pour le début de l’assaut final contre leurs enclaves et cachettes perverses. Plusieurs cibles BHT / ISWAP ont été acquises et engagées avec précision par les régiments d’artillerie de l’armée nigériane de l’opération Lafiya Dole sur l’ensemble du théâtre, tirant ainsi avec précision les criminels qui ont été vus fuyant dans le désarroi ». Depuis plusieurs semaines déjà, les forces militaires du Nigéria annoncent des victoires sur le front contre Boko Haram et cela semble donc continuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus