Terrorisme au Sahel : pour les Etats Unis, les pays africains ne font pas assez d’effort personnel

La situation du Sahel en matière de sécurité devient très inquiétante. Cela a suscité la réaction des Etats Unis qui ont critiqué le comportement des gouvernements des pays de la région dans leur incapacité remarquable à résoudre la crise.

L’ambassadeur adjoint des États-Unis auprès des Nations Unies, Cherith Norman Chalet, a déclaré au Conseil de sécurité que le Mali en particulier avait peu progressé dans la mise en œuvre d’un accord de paix, rapporte BBC. Selon elle, les dirigeants ouest-africains n’en font pas assez pour résoudre le problème de sécurité au Sahel et donc, ils devraient adopter une attitude plus inclusive et responsable.

Cette réunion extraordinaire du conseil de sécurité des Nations Unis, a été initiée à la suite de l’attaque d’Inates au Niger qui a tué 71 soldats. Il s’agit d’une des attaques les plus meurtrières qu’a connues le pays depuis le début de l’insurrection islamiste il y a quelques années. Les présidents du Niger, du Burkina Faso, du Tchad, du Mali et de la Mauritanie ont depuis lancé un appel à l’aide internationale pour lutter contre les militants islamistes. Mais selon les USA, il faut une plus grande implication des Etats africains dans cette lutte.

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -