Madagascar sombre dans la famine avec des milliers de personnes obligées de manger des criquets

La famine prend de l’ampleur à Madagascar avec des milliers de personnes qui font recours à des pratiques extrêmes pour survivre, selon un rapport du Programme alimentaire mondial (PAM).

Selon le PAM, la famine est devenue aussi forte à Madagascar que les gens mangent des criquets, des fruits de cactus rouges crus ou des feuilles sauvages pour assurer leur survie. La Grande île est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, et la gestion du pouvoir par les autorités ne permet pas un meilleur développement du pays. Selon le PAM, la plupart des districts du sud de Madagascar ont été touchés par la famine, et de nombreux enfants risquent de mourir.

«Nous avons été témoins de scènes déchirantes d’enfants souffrant de malnutrition sévère, et de familles affamées», a déclaré le directeur principal des opérations du PAM, Amer Daoudi, cité par BBC. « L’ampleur de la catastrophe est incroyable. Si nous ne renversons pas cette crise, si nous n’apportons pas de nourriture aux habitants du sud de Madagascar, les familles mourront de faim et des vies seront perdues », a ajouté le responsable du PAM

L’organisme onusien recherche des ressources pour aider à nourrir la population touchée, et affirme que la situation s’aggrave avec la production alimentaire cette année, qui devrait être inférieure à 40% de la moyenne normale au cours des cinq dernières années. Une sécheresse à Madagascar, aggravée par des niveaux élevés d’érosion des sols, de déforestation et de tempêtes de sable sans précédent, a gaspillé les terres disponibles pour les cultures et les pâturages, selon le PAM.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus