La Cour suprême confirme l’amende d’un milliard de FCFA infligée à Togocel

La chambre administrative de la Cour suprême du Togo, réunie en audience publique ce lundi, a rejeté la requête en annulation formulée par l’opérateur de téléphonie mobile Togo Cellulaire, contre l’amende d’un milliard FCFA que lui a infligée l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

De sources officielles, la filiale du groupe Togocom, sanctionnée pour violation de la règle de non différenciation tarifaire inter et intra-réseau, contestait entre autres la compétence du régulateur. “Le recours en annulation pour excès de pouvoir, de la Société Togo Cellulaire est recevable en la forme, mais la Cour le déclare mal-fondé et le rejette”, a prononcé la présidente de la chambre administrative Akpénè Djidonou, déboutant ainsi l’opérateur.

A lire aussi: Togo: l’Arcep et Togocel devant la Cour suprême lundi 26 avril

Pour la juridiction suprême, la sanction infligée à Togocel était liée au non-respect de ses obligations découlant de son cahier des charges. “C’est un tournant historique en ce sens que cette décision de la Cour suprême réaffirme le rôle de l’Autorité de régulation, en tant que garante du respect, par les opérateurs, de leurs cahiers de charges et de la protection des droits et intérêts des consommateurs”, a indiqué l’Arcep dans un communiqué. La décision a également été saluée par les représentants d’associations de consommateurs.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus