Ghana: après Toyota, Volkswagen …, Hyundai et KIA annoncent des usines d’assemblage automobile

Après Toyota-Suzuki, Nissan, Kantanka Automobile Limited, Volkswagen et Sinotruck, les géants automobiles sud-coréens Hyundai et Kia sont les derniers à annoncer leur intention d’installer des usines d’assemblage au Ghana. La signature d’accords entre les constructeurs et le gouvernement ghanéen a été faite ce jeudi 22 avril 2021.

Les géants mondiaux de l’automobile prennent d’assaut le marché ghanéen. Après Toyota, Volkswagen et Nissan, Sinotruck, les constructeurs sud-coréen Hyundai et KIA vont installer des usines d’assemblage de véhicules au Ghana. Ce 22 avril a été marqué par la signature d’accords entre les constructeurs et le gouvernement ghanéen en vue de l’implantation de ces usines d’ici 2022.

Le ministre ghanéen du commerce et de l’industrie, Alan Kyerematen, l’a annoncé jeudi, précisant que les usines seront prêtes à la fin de 2022. Cette initiative est le fruit du programme de développement de l’industrie automobile ghanéenne orchestré par le gouvernement ghanéen en partenariat avec certains acteurs du secteur, un développement qui, selon M. Kyerematen, verra d’autres entreprises automobiles installer des usines d’assemblage dans le pays.

« J’ai le plaisir d’annoncer que Hyundai et KIA sont prêts à établir des usines d’assemblage au Ghana d’ici la fin de 2022 pour rejoindre Toyota-Suzuki, Nissan, Kantanka, Volkswagen et Sinotruck », a tweeté le ministre sur son compte officiel. « Le programme Ghana Auto Development = 3 600 emplois d’assemblage et 6 600 emplois de fabrication de pièces au Ghana ».

Un centre de formation de pointe pour le transfert de technologies et de compétences sera également créé afin de contribuer à la formation d’une main-d’œuvre compétente pour les différentes spécialisations du secteur automobile.

Ghana, destination préférée des investisseurs étrangers

Ces conventions visent à promouvoir la fabrication locale d’automobile – où sont déjà actifs l’entreprise ghanéenne Kantanka et le chinois Sinotruck – dans le cadre du programme de développement automobile lancé en 2019 par l’Etat du Ghana. En 2015, KIA a créé une usine d’assemblage de véhicules à Lagos, au Nigeria. L’usine nommée United Vehicle Assembly Limited (UVAL) a une capacité de production annuelle de 25 000 véhicules.

En décembre 2019, Hyundai a annoncé son intention de créer une usine automobile au Nigeria. La proposition qui a été soutenue par le président Muhammadu Buhari n’a pas été réalisée. Ces derniers temps, le Ghana, pays d’Afrique de l’Ouest, semble être la destination préférée des investisseurs étrangers.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus