Standard & Poor’s: le Bénin maintient sa notation B+ avec perspective stable

L’économie béninoise fait preuve de résilience en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. Une résilience qui permet au pays de maintenir la notation B+ avec perspective stable qui lui a été attribuée en Juin et Octobre 2020, par l’agence américaine de notation Standard & Poor’s.

Le Bénin se maintient ainsi parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, gratifiant ainsi les réformes économiques entreprises par le gouvernement depuis 2016.

A Lire aussi: Bénin; UAC: l’élection du Pr Ibrahim Salami au poste du comité scientifique, objet de contestation

L’agence avait ainsi noté les perspectives positives du pays, avec une croissance réelle du PIB estimée à 6,3% en moyenne sur la période 2021-2023, et reconnait que les mesures mises en œuvre par le gouvernement, avec le soutien des partenaires multilatéraux et bilatéraux, ont permis de limiter les répercussions sanitaires et économiques de la pandémie.

Standard & Poor’s avait également salué le dynamisme économique porté par les réformes entreprises par le gouvernement et par les investissements réalisés dans le contexte du Programme d’Action du Gouvernement (PAG).

Tout en maintenant en 2021 cette performance économique, Standard & Poor’s prévoit, par ailleurs, une hausse de la croissance du Produit Intérieur Brut de l’ordre de 5% en 2021, grâce à la poursuite des réformes structurelles après la réélection de Patrice Talon.

L’activité économique va donc bien reprendre dès cette année et la croissance réelle du PIB béninois devrait passer à 6,5 % en moyenne entre 2022 et 2024, selon l’agence de notation.

Elle prévoit également une réduction dès 2022 de l’endettement public. Inutile de rappeler que les performances économiques du Bénin sont très encourageantes depuis quelques années.

Le pays fait partie des rares nations du continent à conserver une croissance positive en pleine pandémie de la Covid-19. Standard & Poor’s a, d’ailleurs, dégradé la notation de plusieurs pays africains depuis le début de la crise sanitaire.

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -