Sahara occidental: le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, évacué d’urgence en Espagne

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, a été testé positif au coronavirus et transporté en Espagne pour se faire soigner de complications survenues.

Selon un rapport de BBC, Brahim Ghali, le chef du Front Polisario au Sahara Occidental, a contracté le coronavirus, et des complications liées à la maladie respiratoire ont poussé les responsables à l’évacuer vers l’Espagne pour y recevoir des soins appropriés. Selon un communiqué de la République arabe sahraouie démocratique, « le président est sous traitement pour Covid-19 et surveillance médicale ».

Une source de l’AFP au ministère espagnol des Affaires étrangères, a indiqué que l’homme de 73 ans a été transféré en Espagne pour des raisons strictement humanitaires afin de recevoir un traitement médical. Brahim Ghali a été élu chef du Front Polisario et président de la RASD en juillet 2016 à la suite du décès du président de longue date, Mohamed Abdelaziz Ezzedine.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental fait l’objet d’un différend depuis 1975 entre son peuple indigène dirigé par le Front Polisario et le Maroc, qui le revendique comme faisant partie de son territoire. Le Front Polisario a proclamé la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en 1976 et a obtenu le soutien de l’Algérie. Cela a d’ailleurs dégradé les relations entre Alger et Rabat depuis lors.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus