RDC: investi, le gouvernement de Samu Lukonde a du pain sur la planche

L’investiture du nouveau gouvernement en République Démocratique du Congo (RDC) est une opportunité historique pour le clan de Félix Tshisekedi de parvenir à répondre aux aspirations profondes de son peuple. Mais, c’est aussi le début d’une série de défis à relever sur les plans politique, économique et surtout sécuritaire.

Félix Tshisekedi a désormais les mains fortes pour mener à bon port ses projets présidentiels pour la République Démocratique du Congo. En effet, après avoir écarté en décembre, son prédécesseur et ancien partenaire de l’ex-coalition au pouvoir, Joseph Kabila, il a réussi à installer un gouvernement dont il dispose de tous les leviers.

A lire aussi: RDC: le Président du Conseil européen, Charles Michel, attendu ce mercredi à Kinshasa

Le nouveau gouvernement adopté lundi par l’Assemblée nationale, avec 410 voix sur 500 au total, est porteur d’un programme très ambitieux. Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge entend travailler avec le président Félix Tshisekedi dans l’intérêt supérieur de la nation congolaise. Il leur revient donc de concilier les énergies pour « renforcer la démocratie », « garantir l’Etat de droit » et améliorer le « climat des affaires » (lutte contre la corruption).

Il leur faudra, tel que l’a dit Félix Tshisekedi, qui rêve de faire de la RDC, un eldorado, la volonté de lutter efficacement contre l’impunité et le blanchiment d’argent, qui minent le développement du Congo. Aussi, faudra-t-il entreprendre des réformes courageuses dans le domaine de la justice.

La sécurité, un défi majeur

Le travail de l’équipe de Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ne s’arrêtera pas seulement à soigner les clivages socio-politiques. Il s’étendra sur un terrain où le gouvernement est plus que jamais attendu: la sécurité. En effet, face à l’insécurité grandissante dans l’Est du pays, le gouvernement se devra d’apporter une solution rapide et efficace pour garantir la libre circulation des personnes et des biens.

A lire aussi: La RDC, un eldorado: le rêve présidentiel de Félix Tshisekedi

L’assassinat de l’ambassadeur de l’Italie en poste Kinshasa, dans l’Est de la RDC, atteste de l’ampleur de la situation sécuritaire du pays. Le président Félix Tshisekedi a annoncé récemment, la venue prochaine de troupes kényanes pour renforcer les forces congolaises dans la lutte contre le terrorisme. Mais il faudra en faire plus, et cela doit prévaloir sur les priorités du moment, en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus