L’opposant russe Alexeï Navalny porte plainte pour ne pas avoir reçu le Coran en prison


Critiqué dans le passé pour sa participation à certaines manifestations, l’opposant historique de Vladimir Poutine souhaite “étudier en profondeur et comprendre le Coran”.

Alexeï Navalny porte plainte depuis sa prison de Pokrov, à l’Est de Moscou. Mais pas pour les raisons que l’on pourrait imaginer. Comme le rapporte Sud Ouest, l’opposant historique de Vladimir Poutine, victime d’une tentative d’empoisonnement à l’été 2020, a déposé plainte pour un motif religieux. 

« Qui aurait cru que, la première fois que je poursuivrais ma colonie en justice, ce serait à cause du Coran ? », exprime-t-il sur son compte Instagram. Comme il l’explique, Alexeï Navalny a en effet décidé d’étudier le Coran « en profondeur » afin, dit-il, de « le comprendre » pendant sa détention.

Accusé par le passé d’avoir tenu des positions racistes, l’opposant russe se serait donc assagi et se serait lancé dans la spiritualité alors qu’il dénonce toujours ses conditions de détention. En arrivant dans sa prison de Pokrov, il explique avoir emmené avec lui des livres mais ceux-ci doivent être « contrôlés pour extrémisme »« Vous allez vérifier si le Coran est extrémiste. C’est stupide et illégal », déplore-il sur son compte Instagram. Raison aussi pour laquelle il a écrit au directeur de la prison et déposé plainte.

Comme pour s’attirer les faveurs des musulmans, il déplore ensuite le fait que beaucoup de gens, 99% même, « discutent sans cesse de l’islam » mais au final « ne connaissent rien à ce sujet ». Son but annoncé : devenir « un champion du Coran parmi les politiciens russes non-musulmans ».


Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus