Liban: la France sanctionne des personnalités impliquées dans le blocage politique

La France a annoncé ce jeudi, des sanctions contre des responsables libanais, impliqués dans l’impasse politique du pays. Les concernés sont en passe d’être interdits d’accès au territoire français.

Ce jeudi, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé des sanctions contre des responsables libanais, jugés responsables du blocage politique dans le pays, en restreignant leur accès au territoire français.

A lire aussi: Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à la Russie, pour actes « malveillants »

«Nous avons à titre national commencé à mettre en œuvre des mesures restrictives en matière d’accès au territoire français à l’encontre de personnalités, impliquées dans le blocage politique en cours, ou impliquées dans la corruption», a déclaré dans un communiqué Jean-Yves Le Drian, en visite à Malte, qui indique qu’une réflexion a déjà commencé avec l’Union Européenne à ce sujet. « Les responsables du blocage doivent comprendre que nous ne resterons pas inactifs », a-t-il prévenu, ajoutant que des « mesures supplémentaires pourraient être adoptées ».

Au Liban, la classe politique peine toujours à trouver la porte de sortie de la crise qui mine le pays, plus d’un an et demi, après les premières manifestations contre la crise bancaire et la corruption de la classe politique, plus de huit mois après la double explosion dans le port de Beyrouth qui a fait plus de 200 morts, des milliers de blessés, et dévasté des quartiers entiers de la capitale en août dernier, le Liban reste englué dans sa plus grave crise depuis la fin de la guerre civile de 1975-1990.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus