L’Afrique du Sud suspend la vaccination au Johnson & Johnson


L’Afrique du Sud a annoncé mardi, la suspension de l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre la Covid-19, suite à des risques de caillots sanguins constatés aux Etats Unis.

C’est une annonce faite par le ministre de la Santé, Zweli Mkhize. « Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu’à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée », a-t-il déclaré.

A lire aussi: Coronavirus: un homme décède aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin «Johnson & Johnson»

Soulignons que l’Afrique du Sud, avait commandé 31 millions de doses du vaccin J&J et 30 millions du Pfizer. 1,3 million supplémentaire devrait être fourni par le programme international Covax.

A lire aussi: Vaccin Johnson & Johnson: Washington soupçonne des liens possibles avec des caillots sanguins

Mardi, les Etats-Unis avaient décidé d’appuyer sur « pause » en ce qui concerne l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre la Covid-19, afin d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis.

En Europe, l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), enquête elle aussi, sur de possible lien entre le vaccin Johnson & Johnson et l’apparition des caillots sanguins chez des patients vaccinés.


Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus