Joe Biden reconnaît le génocide arménien, une première pour un président américain

Joe Biden reconnaît le génocide arménien et devient le premier président des Etats-Unis à qualifier ainsi la mort d’un million et demi d’Arméniens, massacrés par l’empire ottoman en 1915.

Les prédécesseurs du dirigeant démocrate avaient toujours évité cette reconnaissance officielle pour ne pas irriter la Turquie, leur allié au sein de l’OTAN. Le président des Etats-Unis, Joe Biden, a reconnu formellement pour la première fois le génocide arménien.

Dans une déclaration solennelle, le président démocrate a admis samedi 24 avril que les massacres et déportations commis à partir de 1915, pendant la première guerre mondiale, par les Ottomans contre les populations arméniennes, relevaient du génocide. « Chaque année en ce jour, nous nous souvenons de la vie de tous ceux qui sont morts lors du génocide arménien de l’ère ottomane et nous nous engageons à nouveau à empêcher qu’une telle atrocité ne se reproduise », a déclaré le président dans un communiqué publié à midi, heure américaine (17 heures du Bénins).

« Renouvelons notre résolution commune d’empêcher que de futures atrocités ne se produisent partout dans le monde. Et poursuivons la guérison et la réconciliation pour tous les peuples du monde. Le peuple américain honore tous ces Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans aujourd’hui. », peut-on lire dans le communiqué publié sur le site de la Maison Blanche.

Selon la presse américaine, M. Biden a prévenu le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, vendredi, de son geste à venir. Le sujet ne figure pas dans le compte-rendu de l’entretien entre les deux hommes, le premier depuis que M. Biden a pris ses fonctions en janvier.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus