CAN 2022: le Gabon exclu de la compétition?

Accusé par la RDC d’avoir triché sur l’identité de l’un de ses joueurs, le Gabon pourrait être exclu de la CAN 2022 prévue pour se dérouler du 9 janvier au 6 février au Cameroun.

Vers une redistribution des tickets qualificatifs pour la CAN 2022 dans le groupe D? C’est le scénario qui se profile depuis la dernière bombe lâchée sur le Gabon. En effet, la RDC accuse le camp gabonais d’avoir fraudé sur l’identité de l’un de ses joueurs.

La FECOFA indexe, en effet, Guélor Kanga, double passeur lors de la victoire des Panthères face aux Léopards (3-0) à Franceville lors de la cinquième journée du groupe D. Documents administratifs à l’appui, la fédération congolaise estime que le sociétaire de l’Etoile Rouge de Belgrade, né, selon son passeport actuel, le 1er septembre 1990 à Oyem, serait en réalité Kiaku Kiaku Kiangana, venu au monde le 5 octobre 1985 à Kinshasa. Dans un entretien diffusé sur la chaîne YouTube Congo Révolution News et retiré depuis du site de partage de vidéos, l’intéressé confirmait être né en RDC.

Des irrégularités majeures qui tombent sous le coup de l’article 45 du règlement de la Coupe d’Afrique des Nations. « Si la CAF apprend, quelle que soit la source, qu’une fraude et ou falsification de documents accomplie par quelque moyen et / ou support que ce soit, a été commise par une ou plusieurs équipe(s) nationale(s), une enquête sera ouverte », pose le texte. Si la fraude est avérée, le Gabon risque rien qu’une disqualification et une suspension pour les deux prochaines CAN.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus