Burkina Faso: les corps des 3 européens tués dans une attaque transférés à Ouagadougou

Au Burkina Faso, les corps des trois Occidentaux, abattus par des hommes armés dans la région de l’Est, ont été transférés ce mardi à Ouagadougou. Les deux journalistes espagnols et le militant écologiste irlandais avaient été enlevés lors de l’attaque de leur convoi, la veille.

Les corps sans vie des trois Européens -deux Espagnols et un Irlandais- retrouvés morts mardi au lendemain d’une attaque dans l’est du Burkina Faso, ont été transférés à Ouagadougou, la capitale burkinabé, a annoncé mercredi le ministère de la Communication. Lundi vers 9h00 GMT, une attaque menée par des individus armés a visé un convoi mixte constitué d’éléments locaux des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des Européens sur l’axe Fada N’Gourma-Pama.

« Cette attaque a fait six blessés, tandis que trois personnes de nationalité étrangère ont été tuées et qu’un Burkinabé est toujours porté disparu », a souligné le ministère. L’Espagne a confirmé qu’il s’agissait des journalistes David Beriain et Roberto Fraile, alors que l’Irlandais Rory Young présidait l’ONG Chengeta Wildlife, selon Dublin. Un quatrième expatrié avait réussi à s’échapper de ses ravisseurs et avait lui aussi été transféré à Ouagadougou par les autorités.

Le gouvernement burkinabé a invité les étrangers à se conformer aux consignes édictées par les FDS lors de leur séjour. Il a, par ailleurs, appelé les populations à la vigilance et à la coopération avec ces forces.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus