Bénin – Dossier des 39 ha: il y a des non-dits dans cette affaire, selon Claude Djankaki

L’expert en gouvernance locale, Claude Djankaki, n’est nullement surpris de l’orientation prise par le dossier des 39 hectares, dont l’ancien maire, Georges Bada, et certains cadres de la Commune d’Abomey-Calavi, viennent de faire les frais.

A Lire aussi: Bénin ; Covid-19: le budget de l’rsquo;assemblée nationale rallongé de 650 Millions

Dans une publication sur sa Page Facebook, le Directeur des Etudes et de la Planification au ministère de l’intérieur, de la sécurité et de l’administration du territoire (DEP MISAT) rappelle que dans son ouvrage, « La décentralisation au Bénin: l’impasse, le cas de la commune d’Abomey-Calavi », il avait depuis 2007 donné un aperçu de ce que serait ce dossier dans le futur.

La première mandature, à laquelle il avait appartenu, explique-t-il, était très méticuleuse sur l’étude des dossiers soumis en conseil communal et rejetait sans état d’âme les dossiers qui pourraient entacher sa responsabilité.

C’est dans cette rigueur dans la gouvernance, précise-t-il, que les deux premières mandatures du conseil communal d’Abomey-Calavi ont refusé le dédommagement de la collectivité qui les réclame, car aucune collectivité ne disposait dans la coopérative de la zone des palmeraies (ZOPA) plus de 15 ha.

Mais contre toute attente, poursuit l’ancien Chef de Cabinet du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, la troisième mandature du conseil communal a autorisé le morcellement des réserves administratives pour dédommager ladite collectivité.

Le paradoxe dans l’affaire, fait-il savoir, résulte du fait que le Maire Hounsou-Guèdè Patrice, qui a succédé au Maire Liamidi Houénou de Dravo, a saisi le juge d’instruction d’une plainte qui par la suite a rendu une ordonnance interdisant ce dédommagement en attendant d’y voir clair.

Malheureusement, rappelle-t-il, l’organe exécutif présidé par le Maire Georges Bada a envoyé une lettre de retrait de plainte, visant à empêcher la poursuite de l’instruction du dossier et de dédommager la famille.

« La question que l’on pourrait se poser est de savoir en quoi gêne la commune d’attendre les possibilités de réexamen d’un dossier à polémique qui pourrait entrainer un cas de faute personnelle du Maire, ses adjoints, les conseillers communaux et le personnel administratif communal ?« 

Claude Djankaki

Pour cet ancien directeur de la Société de gestion des marchés autonomes (SOGEMA), le dossier des 39 ha de domaine qui a emporté Georges Bada, est « un dossier à rebondissements qui comporte des non-dits et dont la suite sera lourde de conséquences pour les personnes impliquées« .

Déjà 11 personnes déposées dans le cadre de ce dossier

Présentes devant le juge du tribunal de première instance, de deuxième classe d’Abomey-Calavi ce lundi 7 Décembre 2020, onze personnes présumées coupables dans ce dossier ont été déposées en prison.

Parmi les personnes à qui un mandat de dépôt a été décerné, se trouve l’ancien cadre de la Renaissance du Bénin (RB), l’ancien maire Georges Bada.

En dehors du maire Georges Bada, le Chef d’Arrondissement de Hevié, Patrice Hounyeva; le chef d’arrondissement central, Hounsou Bernard; le chef d’arrondissement d’akassato, Appolinaire Houngue; l’ex-deuxième Adjoint au maire, Honfo Julien; le géomètre Kossougbeto Briac; le SG de la mairie, Sébastien Kinsiclounon; le DAJ de la mairie, Ferdinand Dossou -Yovo; et le DAU Gelase Houngue ont été également poursuivis avec mandat de dépôt.

Ils sont poursuivis pour les chefs d’accusation d’association de malfaiteurs, d’escroquerie, d’abus de fonction.

1 commentaire
  1. Akpago dit

    Expliqué tout simplement comme ça la 3ème mandature a fauté à défaut d’attendre c’est dommage pour l’ancien maire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus