Mali : la France demande « fermement » la libération de l’opposant Soumaila Cissé

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a appelé mercredi à la libération du chef de l’opposition malienne Soumaila Cisse, détenu en mars par des militants islamistes présumés, rapporte Reuters.

«La France exprime son indignation face à la situation de M. Soumaila Cisse. Il est le chef de l’opposition, il a été candidat à l’élection présidentielle et il a été pris en otage il y a trois mois et nous demandons fermement sa libération », a déclaré Le Drian à l’Assemblée nationale lorsqu’on lui a posé des questions sur Cissé. L’opposant malien  a été enlevé avec plusieurs personnes faisant partie de sa délégation alors qu’ils étaient en campagne dans la région nord de Tombouctou.

Ils ont été enlevés par des hommes armés jusque-là, non identifiés et le garde du corps du politicien a été tué et deux autres blessés, a déclaré à l’époque l’Union pour la République et la Démocratie (URD), le parti de Cissé. Des militants liés à Al-Qaïda et à l’État islamique organisent de fréquentes attaques contre des cibles civiles et militaires dans la région, mais aucune responsabilité n’a été revendiquée et aucune demande de rançon n’a été reçue.

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -