Coronavirus : l’Afrique désavoue Donald Trump et apporte son soutien à l’OMS

Sous le feu des critiques, l’Organisation mondiale de la santé a été la cible de Donald Trump, ces derniers jours, pour sa gestion de la pandémie du Coronavirus. Mais l’Union africaine a affirmé, lundi, son soutien à l’organisation onusienne.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, président en exercice de l’Union africaine, a déclaré, lundi, que l’Afrique affirmait son « plein soutien » à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui, selon lui, a été déterminante pour guider la réponse internationale à la pandémie de coronavirus. Ramaphosa a fait cette déclaration lors de l’assemblée annuelle de l’OMS, qui se tient en ligne, par visioconférence.

Outre ce sourien significatif à l’OMS, le président d’Afrique du sud a abordé aussi la question de la dette africaine et des moyens, dont peut disposer le continent noir pour mener une lutte efficace contre le coronavirus. Il a déclaré que l’aide à l’Afrique doit inclure un allègement de la dette et une aide au diagnostic, aux médicaments et aux fournitures médicales. Jusqu’à présent, la propagation du virus en Afrique est relativement lente avec 87 140 cas confirmés et 2 794 morts.

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -