Burkina Faso: trois morts dont un soldat dans une attaque à l’Est du pays

Au Burkina Faso, trois personnes dont un soldat ont été tuées vendredi au cours d’une attaque contre une patrouille militaire dans l’est du pays, apprend-t-on de sources sécuritaires.

Dans une province située dans l’Est du Burkina Faso, une unité de patrouille des forces de défense et de sécurité a été la cible d’une attaque perpétrée par des terroristes sur l’axe Manni-Coala dans la Gnagna. De sources sécuritaires, un soldat a perdu la vie au cours de cette embuscade qui a également coûté la vie à deux volontaires de défense de la patrie qui fournissaient des renseignements au détachement militaire de la région.

A LIRE AUSSI: Terrorisme: vaste opération anti-djihadiste à la frontière ivoiro-burkinabé

Par ailleurs, la riposte menée par les forces de défense et de sécurité a permis de neutraliser deux assaillants. Mercredi, deux gendarmes burkinabè ont été tués et 47 « terroristes » abattus au cours d’une opération anti-djihadiste menée à Waribéré, à une quarantaine de kilomètres de Barani, dans le nord-ouest du Burkina Faso, selon l’état-major des armées.

Les armées ivoirienne et burkinabè ont par ailleurs indiqué samedi mener depuis plusieurs jours une opération conjointe dans le nord de la Côte d’Ivoire pour débusquer des djihadistes qui y avaient trouvé refuge.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus