Bénin – Étudiant tué à l’UAC: Boni Yayi dénonce une bavure anti-démocratique

Le mardi 24 mars 2020, le nommé Théophile Djaho a été abattu, lors des affrontements entre forces de l’ordre et étudiants. Face à ce drame survenu sur le campus universitaire, alors que les étudiants réclamaient la suspension des cours face à l’ampleur de la pandémie du Coronavirus, l’ancien président béninois, Boni Yayi, n’est pas resté insensible.

Dans un tweet, l’ex-chef d’État a dénoncé la bavure qu’il qualifie « d’anti-démocratique ». Par la même occasion, il a présenté ses condoléances à la famille éplorée. « Un étudiant abattu par la police béninoise pour avoir réclamé le confinement du monde universitaire face à la propagation du COVID-19. En ma qualité d’ancien Président, je condamne cette bavure anti-démocratique. Mes Condoléances à la famille de la victime », a-t-il écrit sur son compte twitter.

Selon les témoins, l’étudiant n’a pas résisté longtemps à la balle reçue. Il était déjà mort avant son transfert à l’hôpital. Les étudiants arrêtés lors de la manifestation ont été par la suite libérés.

4 Commentaires

  1. Donc tout le monde accuse sur la seule version du principal organisateur de cette manifestation…ou de cette opération de deguerpissement..? Maintenant, chacun va se croire en mesure de decider de suivre ou d’empecher les autres de suivre les consignes de protection …SERIEUX? ATTENTION A NE PAS INVERSER LES RÔLES DANS UN ETAT DE DROIT

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -