L’embargo sur les armes en Libye n’est pas respecté, déplore Antonio Guterres

Alors que le conseil de sécurité de l’ONU a imposé l’embargo sur les armes à certains pays dont la Libye, le constat sur le terrain est plutôt hallucinant. Les armes circulent toujours au vue et au su de tous. Un fait déploré par le Secrétaire général de l’ONU.

Antonio Guterres, a déploré la violation par un certain nombre d’États membres de l’ONU de l’embargo imposé sur les armes à la Libye par le Conseil de sécurité de l’ONU. Le patron de l’ONU a appelé les différentes puissances à cesser de fournir des armes et alimenter la guerre qui déchire la Libye depuis plusieurs années. Guterres a souligné que la solution pacifique était la seule voie envisageable pour mettre fin à l’escalade en Libye.

Il a noté que la «Conférence de Berlin» était une occasion unique pour tous ceux qui avaient une influence sur le conflit en Libye de demander un cessez-le-feu et de reprendre les pourparlers politiques et au dialogue libyen. La Libye est en proie à une vague de violences depuis l’assassinat du dirigeant de longue date Mouammar Kadhafi par la France et ses alliés de l’Otan en 2011. Ce chaos a eu des répercussions sur les pays voisins dont le Mali. Ce qui a conduit à la terreur que connait aujourd’hui le Sahel.

1 COMMENTAIRE

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -