RDC : première démission dans l’équipe de Félix Tschisekedi

Le ministre de la Santé de la République démocratique du Congo a démissionné de son poste en signe de protestation contre la décision de la présidence de prendre le contrôle de la riposte à l’épidémie d’Ebola dans l’est du pays.

La lettre de démission d’Oly Ilunga indiquait ce qu’il a décrit comme une ingérence dans la gestion de la réponse à l’épidémie, la deuxième plus meurtrière de l’histoire. Il a également critiqué les pressions extérieures pour qu’un deuxième vaccin expérimental contre le virus Ebola soit déployé contre son gré.

Depuis août dernier, plus de 1 700 personnes sont mortes. La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’épidémie constituait une urgence sanitaire internationale. Ce qui indique que les Etats doivent prendre les mesures pour se protéger de l’arrivée sur leur territoire de cette virulente maladie qui a déjà atteint l’Ouganda outre la RDC.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus