Côte d’Ivoire: traitée d’étrangère, la nouvelle reine reçoit le soutien du général Makosso

Sur sa page Facebook, le Général Makosso Camille est venu en soutien à la nouvelle reine de beauté de la Côte d’Ivoire qui, dit-il, fait objet d’une vague de critique depuis qu’elle a remporté la couronne.

C’est devenu une tradition en Côte d’Ivoire. En effet, comme pour la plupart des éditions de Miss Côte d’Ivoire, la 23 ème édition n’a pas esquivé les éternelles critiques. Tara Gueye, la nouvelle femme la plus belle de la Côte d’Ivoire serait la cible de plusieurs critiques depuis qu’elle a remporté le sacre tant convoité par plus d’uns.

Alors qu’on attendait qu’elle soit couronnée par Suy Fatem, la miss sortante, c’est plutôt de la représentante de la première dame qu’elle a reçu la couronne, une chose qui n’est pas coutumière et ouvre la porte aux interrogations. Mais, cela n’aura été qu’un début. Selon le général Makosso, la nouvelle coqueluche ivoirienne fait objet de plusieurs insultes et se voit traitée d’étrangère sur son propre continent : « Demain une telle gamine entrera dans une dépression on cherchera qui est le sorcier à la base or ce sont ses propres frères ivoiriens. Candidate, elle n’a attiré l’attention de personne. Vainqueur, alors elle est étrangère », a-t-il écrit sur sa page.

A l’en croire, le général Makosso aurait été lui-même victime de se traitement insultant : « Je m’appelle MAKOSSO Camille, de mère baoule de Bouaké et de père Gagou de Oume village tiegba j’ai été traité par mes propres frères ivoiriens de Congolais, Gabonais, Camerounais et souvent même béninois comme si notre nationalité ivoirienne est un passeport pour le paradis et comme si notre passeport ivoiriens nous donne accès aux nations développées sans visa », a-t-il ajouté.

1 COMMENTAIRE

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -