Bénin: réaction de Saka Fikara après son audition au commissariat

L’ex-député Saka Fikara a été écouté au commissariat du 5ème arrondissement de Porto-Novo ce jeudi 09 mai 2019. Après son audition, le mis en cause a précisé à Frissons radio les raisons de sa convocation. Il a aussi évoqué les réponses qu’il a servi aux éléments de Nazaire Hounnonkpè.

On en sait désormais un peu plus sur les raisons qui ont motivé la police Républicaine a convoqué l’ancien député Saka Fikara. Selon ses dires, il lui est reproché d’être en train de mobiliser ses jeunes militants pour empêcher l’installation de la 8ème législature issue des élections législatives controversées jugées « exclusives » par l’opposition qui continue de protester contre son exclusion.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin – Crise post-électorale: L’ex-député Sacca Fikara écouté[/su_heading]

Cette accusation a été balayée du revers de la main par Saka Fikara. « On m’a convoqué au commissariat aujourd’hui. Je serais en train de rassembler les militants et les jeunes de Porto-Novo pour empêcher la 8ème législature (…) Je n’ai pas de militants à Porto-Novo. Les gens devraient avoir une preuve concrète que j’ai formé une brigade pour aller empêcher l’installation de la 8ème législature. C’est ce que j’ai dit et je suis sorti; je suis rentré avec mes avocats. », a-t-il déclaré.

1 COMMENTAIRE

  1. De vaines tentatives d’intimidation.
    Apres avoir tue nos freres et soeurs , le regime veut intimider le peuple.
    Peine perdue, les beninois ne laisseront pas intimider.
    On diabolise les manifestants en les traitant de drogues, on interpelles les militants de partis , et dans tout ca on cache le corps de morts!

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -