Bénin : Sébastien Ajavon condamné à 20 ans de prison ferme et 5 millions d’amende

Le verdict vient de tomber. Sébastien Ajavon et ses co-accusés  écopent d’une condamnation de 20 ans d’emprisonnement ferme et 5 millions d’amende. Ainsi en a décidé la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet), qui a repris en main l’affaire « 18kG de cocaïne ».

Malgré l’absence de l’homme d’affaires Sébastien Ajavaon et de ses co-accusés, le juge en charge de l’affaire a conduit à terme le procès et rendu sa décision. Les avocats de la défense venus représenter leurs clients n’ont pas eu l’autorisation pour plaider. Selon Bensimhon, la Cour a exigé la présence physique des mis en cause, sans quoi, les avocats ne devraient pas parler. Ceux ci ont été donc contraints de quitter la salle d’audience.La suite du procès ayant conduit à la condamnation de leur client s’est donc passée en leur absence. Un mandat d’arrêt international a été également décerné contre les mis en cause

Retour sur les faits

L’affaire « 18 kg de cocaïne pure » remonte à octobre 2016, précisément le vendredi 28 octobre 2016 où Sébastien Ajavon a été interpellé par la compagnie de gendarmerie maritime du Port de Cotonou, alors qu’il animait un point de presse sur la découverte de cocaïne dans un container destiné à sa Société Cajaf Comon. Selon les sources sécuritaires, les 18 kg de cocaïne avoisinent un montant de 9 milliards.

Après son interpellation, il sera conduit à la brigade maritime en compagnie de trois de ses employés. Quelques heures après, le véhicule transportant les mis en cause prit la direction de l’Office spécialisée dans la lutte contre le trafic de drogue (Ocertid). Contre toute attente, les responsables de l’Office refusent d’auditionner Sébastien Ajavon et ses employés au motif qu’ils n’ont pas été associés à l’opération de saisine de la cocaïne. Le convoi rebrousse alors chemin et atterrit cette fois-ci à la direction régionale de la gendarmerie, où les mis en cause seront gardés à vue toute la nuit.

C’était le début d’une garde à vue qui finalement va durer huit jours. Pour finir, le président du patronat béninois sera jugé le 05 novembre 2016 au cours d’un procès en comparution immédiate au cours duquel, l’homme d’affaire a été libéré au bénéfice du doute après avoir nié toute implication dans une affaire de trafic de drogue et plaidé non coupable tout en dénonçant un complot politique contre sa personne.

Malgré sa libération au bénéfice du doute, Sébastien Ajavon compte laver son honneur et refaire son image aux yeux de ses partenaires d’affaires. C’est pourquoi, il a traduit l’Etat béninois devant la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CAfDHP) et réclame à ce dernier, une somme estimée à  550 milliards de francs cfa pour dommage et intérêts.

Sébastien Ajavon au-delà des affaires

L’homme a fait son entrée dans l’univers politique suite à sa participation aux élections présidentielles de 2016 où il est arrivé troisième, derrière l’ancien premier ministre Lionel Zinsou de l’ex-régime et lui derrière l’actuel Président de la République. Au second tour des élections, il s’est allié au candidat Patrice Talon, ce qui a été sans doute d’un poids considérable dans la victoire de ce dernier. Mais, à la grande surprise de tous, le divorce entre les deux hommes est intervenu quelques mois après l’investiture de Patrice Talon.

A en croire Sébastien Ajavon, ce divorce est le fruit du non respect par le Président Patrice Talon de l’accord politique établi entre ce dernier et lui. Il a donc choisi de lui tourner le dos pour s’inscrire officiellement dans l’opposition. Depuis quelques semaines, les activités politiques de l’homme sont devenues formelles par le biais du parti USL dont il est le Président d’honneur.

Notons qu’il y a quelques années, Sébastien Ajavon annonçait son dégoût pour la politique; mais aujourd’hui, il est un homme influent du milieu. Pour une première participation aux élections présidentielles, il se retrouve en troisième position devant des habitués de la chose politique.

9 Commentaires

  1. La forfaiture a abouti, il fallait pourchasser toutes les voix discordantes afin de réduire le peuple au silence. Pauvre de notre justice à ordre et de ces dirigeants tortionnaires. Mais ici c’est le Bénin. Retour aux époques staliennes et à la dictature moussolienne. Le Bénin est complètement par terre.

  2. C’est pour moi une bonne nouvelle. Le Bénin aux yeux du monde à travers ce dossier a lavée son honneur.
    On peux pas permettre et accepté ces gens de délire parce que tel ou telle est milliardaire ou Multi je ne sais pas quoi. Nous somme dans un régime de RUPTURE ce qui veux dire que si tu avais un mauvais caractère auparavant avec les régimes précédant, il est temps de les mettre de côté. Soit tu travail en luttant contre les mauvaises pratique ( ce qui est bon pour la république ), soit tu es têtu à fais répéter l’histoire pour finir ta vie en prison ( ce qui est également bon pour la république ).

  3. Oui cherche trouve qui trouve supporte donc avançons seulement la justice à dire le droit celui qui vole et tout le monde c’est qu’il a volé prendre aussi les avocats pour le défendre non donc les avocats font aussi leur travail ils peuvent dire tout ce qu’il veut il sont payées pour ça avançons seulement dans la république le Bénin restera toujours jusqu’à l’éternité un pays de paix de tolérance comme nos aïeux nous ont laissé si vous souvenir bien yayi boni en 2006 avait en prisonnier fagbohoun dans une affaire qui n’ai pas du temps de son quinquennat donc oublions tout le pays va toujours fonctionné

  4. Il n’y a que des aigris pour réfléchir comme tel!!! Ajavon, en depis de sa richesse, est un citoyen qui est aimé pour son social. Je m’en fou de comment il cherche son argent mais la façon dont il le dépense dans des dons sociaux du pays, faire aux de la population un hoe d’exception ! Vous pensez avoir une justice aujourd’hui, mais quoique vous ne faites qu’aggraver chaque jour qui passe vos cas , car la haine ne génère que la haine ! Regardez plutôt plus que votre suprématie d’aujourd’hui, car vous risquez de vous retrouver seuls demain à l’apogée de votre règne! Rappelez-vous bien , la haine n’attire que la haine !!!

  5. C’est ahurissant que la justice de mon cher pays soit aux ordres et fonce mains liées et tête baissée. Mais c’est la faute à cupidon car tout le monde à tourné dos à l’intégrité pour se faire vendre et cautionner le mauvais sur toute la ligne. J’ai mal !

  6. Je préfère toujours être neutre face aux problèmes politiques et c’est ce que je fais, je suis juste un observateur ….
    Mais ça fait vraiment de la peine de constater que la JUSTICE qui devait être aussi neutre et au service du peuples, devient plutôt l’arme d’une seul personne
    Cette flamme  » La démocratie  » s’en va totalement s’éteindre…..
    Et j’en ai même peur de dire que le pire approche

     » une guerre s’éclatera et changera à jamais l’histoire du Bénin  »

    C’est juste la crue vérité et j’espère que vous ne m’en tenez pas compte. Merci

  7. Le Bénin, Oh mon beau pays le Bénin, nous sommes dans quel pays. On nous avait averti. Aujourd’hui effectivement nous regrettons.Ils ont faire le nécessaire possible à été faite pour l’écarter de la vie politique… Je crois que peux importe aujourd’hui la décision des juges, monsieur Sébastien AJAVON s’en sortira vainqueur. Nous avons déjà assistés auparavant a cette similitude de mise en scène au temps du Changement.

- Advertisement -
Dans le flux de l'actualité
- Advertisement -
A lire aussi :
- Advertisement -