Diplomatie : le Maroc annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita  a annoncé ce mardi 24 avril que le Royaume chérifien a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran. A l’origine de cette nouvelle rupture diplomatique, Rabat accuse Téhéran d’avoir facilité la livraison d’armes au Front Polisario par l’intermédiaire de son allié du Hezbollah libanais.

« Le Maroc dispose de preuves irréfutables, de noms identifiés et de faits précis qui corroborent cette connivence entre le Polisario et le Hezbollah contre les intérêts suprêmes du royaume », a affirmé Nasser Bourita, chef de la diplomatie marocaine. Une « première livraison d’armes a été récemment fournie au Polisario », le mouvement indépendantiste sahraoui soutenu par l’Algérie, via un « élément » va-t-il indiquer à des journalistes.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Conflit Maroc – Front Polisario : l’ONU demande le renouvellement du mandat de la MINURSO [/su_heading]

En effet, le ministre s’exprimait à son retour de Téhéran, où il dit avoir informé son homologue iranien Mohammad Javad Zarif de la décision du Maroc. Ce dernier a précisé que le Maroc va fermer son ambassade à Téhéran et expulser l’ambassadeur iranien à Rabat, en raison du soutien de l’Iran au Front Polisario (mouvement indépendantiste du Sahara occidental).

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Sahara Occidental : le Maroc hausse le ton face aux « provocation » du Front Polisario [/su_heading]

Pour rappel, le Sahara occidental est une étendue désertique vaste de 266.000 kilomètres carrés. Il est le seul territoire du continent africain dont le statut post-colonial n’est pas réglé,  revendiqué par le Maroc – qui en contrôle la majeure partie – et par le Front Polisario, qui réclame un référendum d’autodétermination. Le Maroc rejette toute solution onusienne autre qu’une autonomie sous sa souveraineté. Un cessez-le-feu est intervenu en 1991 après des années de conflit. Les dernières négociations entre le Maroc et le Front Polisario remontent à 2008.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus